Décoration lumineuse fibre optique & LED

LUSTRE DE L’OPERA COMIQUE

Ce magnifique lustre posait des problèmes bien spécifiques et complexes d’éclairage :

Des spots leds de forte puissance ont du être fixés et orientés très précisément à l’intérieur de la « corolle » du lustre, pour éclairer de manière homogène et avec un bon rendu des couleurs un plafond classé, aux teintes chaudes jaune orangé d’une part et aux teintes froides bleutées d’autre part. D’où de nombreux essais d’orientation des spots et de filtres diffusants,  et de corrections de  température de couleur, avec filtres correctifs de « mirred sift »…

Dans le bas du lustre, des rubans de leds ont dû être disposés de manière à éclairer de l’intérieur, et de manière parfaitement homogène la petite coupole inférieure du lustre, avec exactement la même température de couleur que les spots et que la goutte de verre lumineuse située sous cette coupole.

Anthès Eclairage a trouvé une solution originale pour que ces leds, qui éclairaient pratiquement « à bout » portant la coupole de verre presque plate, diffusent leur lumière sans point chaud ni ombre…

Quand à la goutte de verre, il n’était pas possible d’y introduire une ampoule ou même une led.

Anthès Eclairage  a donc proposé  un éclairage intérieur de cette goutte par un brin de fibre optique de diamètre 6mm, dont la lumière émanait d’un générateur de lumière led très compact, de la même température de couleur que les spots et les rubans leds, et qui soit également pilotable DMX par la console

Pilotage DMX de l’ensemble :

Lors des représentations, il fallait pouvoir graduer harmonieusement et de manière continue tout cet ensemble l’ensemble, notamment aux entractes.

Les spots, les rubans leds et le brin optique ont donc dû bien sûr être pilotés depuis la console DMX 512 de l’Opéra Comique, via entre autres  les drivers des spots, installés eux aussi, et de manière à être invisibles, dans la corolle.

Le lustre devant pouvoir monter et descendre, via un filin métallique monté sur enrouleur motorisé, tant pour des questions de maintenance que de réglages de hauteur pour l’éclairage et l’acoustique, il fallait aussi un câble multibrins destiné à porter et la puissance en 230V et l’information DMX, câble capable de supporter sur la durée les manœuvres répétées d’enroulement-déroulement.

Toutes ces contraintes ont donc nécessité un travail approfondi de conception et des ajustements précis lors des essais de mise en place. Avec le résultat que montrent les photos…

Categorie

Lustres

Partager