Décoration lumineuse fibre optique & LED

Composition Fibre optique

Anthes eclairage > Éclairage Fibre Optique > Composition Fibre optique

Composition Fibre optique

Composition d’un système d’éclairage par fibres optiques

Fibre optique

Le système d’éclairage

Un système d’éclairage par fibres optiques a toujours deux, souvent trois composants :

Le générateur de lumière pour fibre optique

De lumière, qui bien sûr produit de la lumière

Un générateur comprend une lampe qui peut être selon le cas dichroïque, à led, ou à iodure métallique (HQI), qui produit la lumière. Un système plus ou moins complexe de miroirs et/ou lentilles permet de produire un faisceau lumineux dense et homogène.

Le générateur de lumière pour fibre optique

Le Phébus est une source de lumière compacte, totalement silencieuse, produisant un faisceau lumineux homogène et de rendement élevé. Le Phébus est breveté dans de très nombreux pays.

Silence absolu
Contrairement à la plupart des générateurs de lumière pour fibre optique du marché, le Phébus n’a pas besoin de ventilateur de refroidissement : sa structure en aluminium extrudé fait office de radiateur ; sa lampe dichroïque de 50 W est montée sur ressort pour éviter tout pont thermique ; les rayons infrarouges générés par la lampe traversent tout droit un « miroir froid » placé à 45°, ce qui permet d’évacuer encore une partie de la chaleur : La  » bonne lumière  » (sans infrarouge ni ultraviolet), est réfléchie à 90° sur un trajet court vers la bague, qui regroupe les fibres optiques.

Absence de maintenance et dépoussiérage
L’absence de ventilateur supprime l’accumulation de poussière sur la bague, et donc la nécessité de nettoyage régulier. En outre, le coeur du Phébus est étanche à la poussière (classe d’étanchéité IP67, il résiste à l’intrusion de talc). C’est important, car la plupart du temps, un générateur de lumière pour fibres optiques est placé – puis  » oublié  » – , dans un espace technique ou faux plafond.
Au fil du temps, la tête de fibre se couvre de poussière et la luminosité décroît fortement.

Fiabilité :  » l’Installer et l’oublier « 
Le mot  » panne  » est étranger au Phébus. Il faut seulement prévoir une trappe d’accès au Phébus pour changer la lampe, approximativement toutes les 5000 heures (deux à trois ans en usage intensif).

Rendement lumineux
Par sa conception et l’utilisation d’une lentille de qualité, le Phébus a un rendement lumineux exceptionnel, équivalent à celui de bien des générateurs 75 W ou 100 W du marché.

Homogénéité de l’éclairage
Par conception, le faisceau lumineux généré par le Phébus est très homogène, ce qui assure en sortie de brins l’éclairage régulier et homogène exigé dans de nombreuses applications, dont naturellement la muséographie.

Prix très accessible
Beaucoup de créativité et de réflexion ont présidé à la conception du Phébus, à partir des méthodes modernes d’Analyse de la Valeur couramment employées en automobile et en aéronautique.
Les coûts de fabrication des Phébus, ont été grandement réduits, notamment par une extrême simplification du processus de montage, très économe en main-d’oeuvre.
Le client utilisateur en bénéficie : La décoration lumineuse par fibre optique, qui garde ses possibilités exceptionnelles, devient enfin accessible.

La conception du Phébus, d’où découlent ses nombreux avantages, est protégée par Brevet International.

Harnais de fibre optique

De brins ou fibres optiques, qui achemine cette lumière. Il est constitué de fibres optiques rassemblées :

  1. En faisceaux (pour produire une multitude de points lumineux, dits  » ciels étoilés « )
  2. En brins, pour éclairer.

Les brins : Lorsqu’ on regroupe plusieurs fibres dans une gaine en PVC, cela constitue un  » brin optique « . Les fibres optiques ou brins optiques sont réunis dans une  » bague de raccordement « , qui se fixe mécaniquement sur un générateur. L’ensemble « bague de raccordement et faisceau de brins ou fibres », se nomme un harnais.

Un brin optique de 6 millimètres de diamètre d’éclairement ( » diamètre utile « ), constitué de 24 fibres de diamètre 1 mm, apporte de façon très discrète un faisceau lumineux équivalent à celui d’une micro lampe torche de 10 W, lorsqu’il est branché sur un générateur Phébus de 50W .
De même, un brin optique de 4 millimètres de diamètre d’éclairement, constitué de 12 fibres de diamètre 1 mm, apporte un faisceau lumineux équivalent à celui d’une micro lampe torche de 5 W. Enfin, un brin optique de 3 millimètres de diamètre d’éclairement, constitué de 7 fibres de diamètre 1 mm, apporte un faisceau lumineux équivalent à 3 W.

La bague d’un générateur Phébus peut regrouper jusqu’à 390 fibres 1 mm en application  » ciel étoilé « , éclairées via une lentille à faisceau large ( » focale 18 « ).
Dans les applications destinées à l’éclairement, une lentille spéciale ( » focale 12 « ) concentre le faisceau lumineux du Phébus, qui peut alors éclairer de manière homogène et forte jusqu’à 5 brins de diamètre d’éclairement 6 mm, ou 10 brins de diamètre d’éclairement 4 mm, ou encore 16 brins de 3 mm (balisage/petit éclairement), ou toute combinaison de brins dont le total de fibres n’excède pas 120 fibres.

Les brins optiques d’Anthés bénéficient des techniques employées par les câbliers électriques : les fibres optiques qui les constituent sont torsadées, pour plus de souplesse : les faibles rayons de courbure des brins ainsi obtenus offrent une plus grande latitude de design (rayon de courbure = diamètre d’éclairement x 10).

Accessoires lumineux, fibre optique

Concentreurs de lumière, supports fixes ou orientables, qui permettent différentes utilisations et orientations de cette lumière.

Les accessoires, ou terminaisons, ont des fonctions variées :

Les embouts aluminium :
Ils donnent un aspect plus fini à l’extrémité d’un brin optique. En outre, ils sont nécessaires pour relier le brin à certains accessoires.

Les concentreurs :
La lumière sort naturellement d’un brin optique en formant un  » cône d’éclairement  » de 60° d’ouverture. Souvent, il est nécessaire de réduire cet angle à 30, 20, 10 °, ou moins, selon ce qui est souhaitable pour la configuration des objets ou surfaces à mettre en valeur. Un concentreur augmente la portée d’éclairement, avec un faisceau plus étroit.

Les supports :
Fixes ou orientables, encastrés ou apparents, ils permettent de positionner avec précision l’extrémité lumineuse du brin optique.

Les liseuses :
Ce sont des flexibles annelés creux, qui contiennent un brin optique de diamètre 6mm.
La liseuse produit un faisceau lumineux très directif que l’on peut orienter dans n’importe quelle position.